Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
5 décembre 2011 1 05 /12 /décembre /2011 14:55

China newsweek publié le 28 novembre, No. 44 2011
Analyse du cercle de précaution contre la Chine

De nombreuses actions américaines en Asie-pacifique, notamment au pourtour de la Mer de Chine méridionale, montrent clairement que les Etats-Unis accélèrent le pas du retour en Asie- Pacifique. Zhang Yunling, directeur du Département d’Etudes internationales à l’Académie des Sciences sociales de Chine, indique que cette stratégie de retour américain est décidée par l’intérêt national et le statut international des Etats-Unis. Maintenant, la Chine est considérée comme le pays ayant la plus forte possibilité de défier les Etats-Unis. Afin de sauvegarder son hégémonie mondiale, il est tout à fait naturel que Washington déplace, tout de suite après la lutte contre le terrorisme, le centre de gravité stratégique vers l’Asie Pacifique. En réalité, la stratégie de « Retour » en Asie-Pacifique mise en évidence par le gouvernement Obama est un réajustement de la politique du « benign neglect » dans les affaires Asie-Pacif ique lors du mandat de George Bush. Du point de vue économique comme stratégique, les Etats-Unis souhaitent toujours maintenir et élargir leur influence en participant aux affaires de l’Asie-Pacifique.

Certains estiment même que la Chine et les Etats-Unis se trouveront bientôt au stade de confrontation totale, Washington est en train de construire un « front-uni » contre la Chine en réunissant le Japon, la Corée du Sud, l’Australie, l’Inde, les Philippines et le Viêt-Nam.

D’après Zhang Yunling, entre la Chine et les Etats-Unis, il existe beaucoup d’intérêts communs dans les domaines de l’économie et de la sécurité régionale, au lieu de construire un encerclement de la Chine dans la région Asie-Pacifique, Washington n’établit qu’un « cercle de précaution » avec ses alliés. Actuellement, il est impossible que les Etats-Unis lancent des attaques militaires contre la Chine, la confrontation totale de type guerre froide n’existe pas du tout.

Ge Laiyi, expert des affaires américaines, indique que la Chine et les Etats-Unis sont les cibles l’un de l’autre, malgré les divergences et les rivalités surgissant sans cesse, la coopération bilatérale n’est jamais éloignée. Les relations sino-américaines sont les relations bilatérales les plus importantes dans le monde, cette tendance se poursuivra pendant des dizaines d’années.

Face au retour des Etats-Unis en Asie-Pacifique, la Chine doit tout d’abord rester calme. Car nous ne sommes plus à l’époque de la confrontation totale de la guerre froide et il n’existe pas de marge de manœuvre pour imposer de nouvelles mesures stratégiques capables d’étouffer la Chine. Les autres pays n’ont plus besoin de faire un choix entre deux chose l’une, ils peuvent développer en même temps des relations avec la Chine et les Etats-Unis. Si la Chine arrive à apporter des bénéfices aux pays concernés ou à leur donner un coup de main, cela aidera aussi la Chine à briser le cercle de précaution américain.

Bien que la Chine soit capable de réponde calmement au « retour des Etats-Unis » en Asie-Pacifique, il est nécessaire de trouver un point de percée pour résoudre le problème de la Mer de Chine méridionale.

Etant donné que l’actuelle politique chinoise de maintenir le statu quo est peu efficace, la Chine doit prendre des contre-mesures nécessaires pour avoir l’initiative dans cette affaire. Par exemple, Pékin peut faire connaitre largement son rôle important dans la sauvegarde de la sécurité de navigation en Mer de Chine méridionale pour dissiper les doutes extérieurs sur la position chinoise.

Selon Zhang Yunling, les Etats-Unis n’ont pas adopté de position neutre devant les litiges, parce qu’ils craignent que la libre navigation en Mer de Chine méridionale ne soit pas garantie : d’une part, ils ont peur que la Chine bloque la navigation en contrôlant totalement la Mer ; d’autre part, si des conflits éclatent en Mer de Chine méridionale, la voie de navigation risque d’être interrompue.

Repost 0
Published by chineenmouvement - dans POLITIQUE
commenter cet article